Comment déclarer ses revenus Airbnb ?

Comment déclarer ses revenus Airbnb ?

Pour rester dans la légalité, le loueur devra déclarer l’intégralité des loyers perçus dans sa déclaration de revenus. Après avoir renforcé les obligations des usagers en matière de déclaration des revenus fin 2015, l’Assemblée nationale a voté un amendement socialiste au projet de loi pour une République numérique jeudi 21 janvier 2016 visant à limiter les sous-locations sur ce type de sites. Comment déclarer ses revenus Airbnb ?

Les loueurs « lambda »

Un propriétaire qui loue son logement sur les plateformes telles que Airbnb doit déclarer l’intégralité des revenus qu’il perçoit. Plusieurs cas de figure :

Si les revenus Airbnb perçus sont inférieurs à 32900€, ces revenus sont soumis à l’impôt sur le revenu dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) lorsqu’ils sont occasionnels. . L’abattement dont il bénéficie à ce titre est de 50% sur les loyers. Cet abatement est appliqué directement par le fisc. Il sera imposé sur la moitié des loyers encaissés, ces sommes venant s’ajouter aux autres revenus pour être soumises au barème progressif.

Au-delà de ces seuils, il faut souscrire à une déclaration professionnelle.

Les propriétaires de meublés touristiques

La location courte durée d’une résidence secondaire, ou d’une résidence principale plus de 4 mois, relève d’un autre régime fiscal. Lorsque les revenus sont inférieurs à 82200€  hors taxes, l’abattement est de 71% sur les loyers généré par la location. L’administration fiscale précise la somme de « 90300€ si le chiffre d’affaires de l’année 2013 n’a pas excédé 82200€ ».

Les cas d’exonération

Les hôtes Airbnb peuvent être exonérés d’impôt sur les loyers perçus s’ils ne dépassent pas 760€ sur un an. Par contre, dès que la somme des loyers dépasse ce montant, l’hôte retombe dans les cas de figure évoqués plus haut et est imposé sur l’ensemble des revenus tirés de ses locations.


revenus airbnb

Les commentaires sont clos.